J’ai grandi à la campagne avec des poules et des lapins dans le jardin et des chats et des chiens à la maison. Nous étions auparavant dans un appartement, avec trois enfants petits et des vies bien remplies. Mais cela a changé : nous vivons désormais en maison, les enfants ont grandi et acquis en autonomie… et nos vies sont toujours bien remplies. Mais… l’envie d’avoir des animaux domestiques a refait surface.

La réflexion entre parents

Les souris (que nous n’avons pas encore) ont été une surprise à Noël pour les enfants. Mais nous en avons d’abord parlé tous les deux pendant des semaines. Je l’avoue, j’étais moins convaincue. J’aurais préféré un chat… s’il n’y avait pas quelqu’un d’allergique aux poils de chat parmi nous. Nous voulions un animal à poils avec qui l’on puisse interagir. L’octodon avait ma préférence (ma nièce avait été la spécialiste des octodons quand elle était petite).

Nous nous sommes d’abord renseignés sur les différents rongeurs domestiques. Quels sont les besoins de ces petits animaux ? Que mangent-ils ? Quel est leur rythme ? Le hamster est un animal plutôt nocturne par exemple. Une question basique s’est aussi posée. Combien de temps vivent-ils ? Le hamster vit 2-3 ans en moyenne, l’octodon 6-8 ans et la souris domestique 2 ans. Cela peut sembler cynique mais nous connaissons nos limites et dans 7 ans, les enfants auront 13, 15 et 18 ans. Nous avons donc choisi de prendre des petites souris : c’est un engagement pour 2 ans que nous ne prenons pas à la légère.

Source de l’image

Une autre question épineuse était la situation de nos petites souris pendant nos vacances. Chaque année, nous partons une semaine en Bavière et en général de dix jours à trois semaines en France. Autant il est possible de laisser les souris seules pendant un week-end, autant cela n’est pas envisageable pour une durée plus longue. Nous nous sommes donc renseignés sur les forums et auprès de nos proches. Des amis, des voisins, des collègues ou des membres de la famille pourraient venir chaque jour changer l’eau, donner à manger et s’occuper de nos souris pendant notre absence et/ou les prendre chez eux. Nous avons aussi contacté une association de passionnés de rongeurs pour avoir des conseils complémentaires.

Informer les enfants

Une fois toutes les réponses trouvées, nous avons décidé d’offrir des livres sur les souris à Noël pour faire comprendre aux enfants qu’ils allaient en avoir à la maison. Ils ont été vraiment heureux d’apprendre la bonne nouvelle. Les trois livres ont été lus et relus par les deux grands, je crois même que des notes ont été prises.

Combien allons-nous en avoir ? Est-ce qu’ils feront des bébés ? Alors, la souris ovule tous les cinq jours, a une gestation d’une vingtaine de jours et met bas en général une portée de 6 à 10 souriceaux. Elle peut supporter jusqu’à huit portées par an. Bref… nous souhaitons n’avoir que des souris du même sexe.

Nous avons décidé de ne pas les acheter en animalerie mais auprès d’un refuge pour animaux. Nous en avons contacté deux à Hambourg pour signaler notre intérêt. Il faut écrire une courte lettre de motivation, décrire les futures conditions de vie de l’animal et/ou répondre à un questionnaire précis et envoyer des photos de l’espace de vie / de la cage.

Nous attendons la réponse. Des amis ayant pris des lapins dans un refuge m’ont expliqué que les critères de sélection étaient exigeants et qu’il fallait vraiment avoir beaucoup de place pour se voir attribuer des animaux.

Le futur lieu de vie des souris

Nous avons prévu les choses en grand. La cage a été achetée d’occasion il y a un mois et demi et cachée dans le sous-sol. C’est une grande cage avec deux niveaux et une mezzanine. Elle était vendue avec tous les accessoires (petites maisons, escaliers, roue, etc.) et la petite cage pour le transport. Nous avons aussi acheté de la litière et de la nourriture adaptées.

La cage ne restera pas collée au canapé…

Enfin, les deux grands et leur papa ont conçu et fabriqué une sorte de parcours sportif et parc à thèmes pour les petites souris. Dans chaque petite case, des espaces naturels différents seront proposés : un bain de sable, de l’herbe, des feuilles mortes, des cailloux, des petites branches, etc. Elles pourront s’amuser et découvrir les lieux sous surveillance avant de rejoindre leur cage.

Bref, l’impatience monte et nous espérons recevoir rapidement une réponse positive. Nous ne savons d’ailleurs pas combien de souris nous auront, entre deux et quatre vraisemblablement. Mais le questionnement autour des prénoms a déjà commencé : Ratatouille est pour l’instant en tête de la sélection.

Et vous ? Avez-vous des animaux à la maison ?

%d blogueurs aiment cette page :