Dans l’article du 25 mars, j’avais expliqué que notre demande de maintien en Vorschule (équivalent de la grande section de maternelle) avait été refusée par la Schulbehörde (l’administration chargée de la gestion du système scolaire à Hambourg). Comme cela ! Sans même une justification ! Malgré les courriers de ses thérapeutes, de son neurologue, de l’équipe de la crèche ! Nous avons fait appel de la décision.

Quelques jours plus tard, nous avons appris que notre demande d’école avait été refusée. Motif : nous devons choisir une Schwerpunktschule (école primaire avec filière inclusive) ou une Sonderschule (école spécialisée). L’école que nous avons choisie est une Schwerpunktschule. Nous avons rencontré la directrice qui nous a fait une très bonne impression et la localisation de l’établissement est très pratique pour nous. Mais c’est une autre école qui nous a été attribuée, une école située dans la direction opposée. Nous avons donc fait appel car nous serions sinon obligés d’emmener notre fille tous les matins à 07h00 à l’école (au Frühdienst) et de la récupérer en Spätdienst (entre 16h00 et 17h00).

Là non plus ! Aucune réelle justification de la décision ! Nos arguments semblent n’avoir aucune importance, le bien-être de notre fille non plus. Accessoirement, celui de son frère et de sa soeur non plus !

Mais faire appel n’était pas forcément gratuit. Sur le courrier de notification de la décision, il est écrit que nous pouvons faire appel mais que nous devrons en payer les frais si jamais celui-ci n’est pas accepté. Cette petite phrase a rajouté ce sentiment d’injustice à ma colère. Comment font les personnes ayant des ressources limitées ? Elles abandonnent avant même d’avoir fait appel ? C’est tellement cynique. Défendre son enfant et se battre pour obtenir l’école la plus adaptée pour lui est donc réservé aux classes moyennes ?

Les décisions tomberont vraisemblablement en mai et si elles sont négatives, nous n’aurons plus vraiment d’alternative avant la rentrée d’août.

Croisez les doigts pour nous s’il-vous-plaît ! Qu’au moins un de nos appels ait une issue favorable !

%d blogueurs aiment cette page :