Notre cadette va bientôt avoir cinq ans. Depuis six mois, elle nous parle souvent de l’organisation de son anniversaire, des invités, des activités, etc. Son anniversaire est dans deux mois, le « bientôt » commence désormais à faire sens.

L’aîné et la benjamine ont eu la bonne idée de naître en juin, ce qui, malgré tout, ne garantit pas des cieux toujours cléments sous nos latitudes. La cadette, elle, est née fin mars. L’anniversaire dehors est donc exclu et la question de savoir comment faire tenir une demi-douzaine voire une dizaine d’enfants de 4-5 ans potentiellement excités en plus d’un grand frère et d’une petite sœur dans notre salon donne lieu à un constat sans appel : une année de plus signifie des enfants plus grands, nécessitant plus d’espace et plus de distraction et souvent aussi plus d’enfants ! Comment organiser tout ça de façon satisfaisante pour tout le monde ?

Tout d’abord, qui inviter ? L’adage dit « un enfant par année » donc un invité pour le premier anniversaire, deux pour le deuxième, etc. On ne l’a jamais trop respecté, même si c’est vrai que la liste des invités se limitait à 4-5 noms jusqu’au quatrième anniversaire. Pour le deuxième anniversaire, j’ai demandé aux éducatrices de la crèche qui étaient les enfants que mon enfant appréciait le plus. Mon fils ou ma fille m’avait déjà donné des noms mais entre les surnoms et les enfants qui ont le même prénom, je voulais être sûre de laisser les invitations dans les bons casiers…

Doit-on valider toute la liste donnée par l’enfant ? Nous avons eu le problème pour mon fils quand il était à la crèche. Il jouait aussi avec un garçon assez violent qui le tapait souvent, tapait les autres enfants et était assez ingérable, même en présence de ses parents. Nous avons hésité et avons finalement décidé de ne pas l’inviter. C’est peut-être un peu lâche mais nous savions que d’autres petits invités auraient eu peur de venir (voire ne seraient pas venus) et nous souhaitions avoir une ambiance la plus sereine possible.

Jusqu’à l’entrée à l’école de mon grand, ses amis venaient de la crèche et la question du groupe ne se posait pas, tous les enfants se connaissaient déjà. Mais c’est plus difficile quand on invite des enfants qui ne se connaissent pas tous. Je l’ai vu de l’extérieur : ma cadette a été invitée à l’anniversaire d’une petite fille qu’elle connaît bien parce que nous sommes amis avec les parents. Mais toutes les autres invitées étaient les amies de crèche de cette petite fille. Ma fille a eu du mal à trouver sa place, elle n’a vraiment commencé à bien s’amuser qu’au bout d’une heure. Depuis que l’aîné est à l’école, il a le droit à deux anniversaires : l’un avec ses amis qu’il a gardés de la crèche et l’autre avec ses amis d’école.

J’ai vu que beaucoup d’anniversaires étaient organisés autour d’un thème qui s’appliquait à la décoration, aux jeux et même au gâteau. Je ne saurais donner de conseils, nous ne nous sommes jamais lancés sur cette voie. Les gâteaux très décorés en pâte à sucre me laissent assez dubitative. Ceux que j’ai goûtés étaient secs et trop sucrés. On préfère commander un bon gâteau avec une petite décoration clin d’œil pour l’enfant à une amie pâtissière pour l’anniversaire avec la belle-famille. Pour la fête d’anniversaire avec les copains, on prend soit un gâteau simple, soit des petits gâteaux individuels (en demandant auparavant aux parents s’il y a des allergies).

Elle ne jurait que par les tracteurs et les tractopelles à l’époque
Le petit chat tigré est le doudou de la petite.

L’heure à laquelle on organise l’anniversaire est aussi importante. Tant que l’enfant est petit et fait potentiellement la sieste, nous préférons organiser la fête d’anniversaire le matin. Passé l’âge de la sieste, nous organisons soit le matin, soit en début d’après-midi. Nous n’avons encore jamais tenté la pyjama-party, j’ai un peu peur que ça soit encore trop d’excitation et d’émotions à gérer.

Où fêter l’anniversaire ?

  • Chez soi ! C’est pratique, on peut préparer tranquillement la fête et on évite le problématique transport du gâteau (surtout si c’est un gâteau très décoré). L’enfant peut rester relativement calme car on évite l’excitation d’un lieu inconnu par exemple. S’il y a le moindre problème, il sera plus facile de gérer. Les inconvénients sont de devoir re-nettoyer l’appartement / la maison après le départ des invités. Selon le degré de curiosité des enfants et la réaction des parents, ça peut devenir compliqué d’interdire certaines pièces ou de protéger certaines affaires. C’est la solution que nous avons adoptée jusqu’au quatrième anniversaire : l’invitation est à 10h, les parents sont invités à rester s’ils le souhaitent. En général, on propose à partir de 11h un atelier pizza aux enfants. On déjeune à midi et tout le monde part ensuite. Au-delà de quatre ans, c’est plus compliqué car nous sommes en appartement et n’avons donc pas la possibilité d’emmener les enfants se défouler dans le jardin. Quand on a un jardin et que la saison s’y prête, on peut bien plus facilement organiser des activités (chasse au trésor, course à l’œuf, course en sac, etc.)
  • Louer une salle ! Ma cadette a été invitée à un anniversaire dans une salle louée pour l’occasion. Une cuisine et des toilettes doivent être incluses. C’est une bonne solution pour avoir davantage de place, sans forcément ouvrir les portes de son appartement à des personnes plus ou moins connues. Le budget varie fortement selon les dimensions, la localisation, les éventuelles prestations. L’inconvénient est souvent une décoration assez froide et impersonnelle.
  • Fêter dans un parc, sur une aire de jeux. Nous l’avons fait une année pour les quatre ans de mon aîné… mais il faut s’assurer que la météo sera clémente et que l’aire de jeux ne sera pas pleine d’autres enfants… Tout s’était très bien passé mais on ne peut bien sûr pas prévoir de décoration et il n’y a pas de toilettes à proximité.
  • Organiser l’anniversaire dans une aire de jeux couverte. Nos enfants ont été invités à des anniversaires dans des salles de trampoline, dans un « beach center » ou dans un parc de jeux. À propos de ce dernier, Maman Lempicka a écrit un excellent article relatant son expérience. J’ai eu exactement la même (le dossard de couleur en moins). Globalement, les enfants (plus grands) s’amusent très bien mais c’est certain que c’est bruyant et au final, les enfants ne jouent pas forcément ensemble, chacun partant tester une structure, un toboggan géant, etc. Dans la salle de trampoline, c’est un peu différent car les enfants sont inscrits en tant que groupe et ont un créneau horaire pour sauter. Ils s’amusent donc ensemble à escalader, sauter, sauter sur le côté, sauter de l’autre côté, etc. Le beach center, c’est l’idéal en hiver. Il s’agit d’un gymnase surchauffé et dont le sol est recouvert de sable blanc. Il faut donc ressortir un short et un t-shirt manches courtes de l’été dernier (le bonheur absolu !) et les enfants peuvent faire des matchs de beach-volley, faire des pâtés de sable, etc.
  • Réserver la fête d’anniversaire dans un parc animalier ou une ferme. Les enfants ont adoré (nous habitons en ville), ils ont pu caresser les lapins, les moutons, les chèvres, les cochons, donner à manger aux chevaux, aux poules, aux vaches, faire une balade en poney, ramasser les œufs, traire (enfin essayer) une vache, etc. Certains parcs animaliers proposent des thématiques plus orientées sur la protection de l’environnement, les menaces pesant sur la faune et la flore, l’histoire de la Terre, etc. Les enfants ont adoré mais c’est certain que sous la pluie et dans la boue, c’est moins sympa.
  • Réserver la fête d’anniversaire dans un musée. Une grande partie des musées a un service pédagogique qui va organiser des visites guidées pour les crèches et les écoles et proposer des animations pour les anniversaires. Toutes les thématiques sont possibles mais ce sont en général des anniversaires pour des enfants à partir de six ans. Selon les goûts de l’enfant, on peut choisir un anniversaire plus « artistique » au musée des Beaux-Arts par exemple.

Mon fils a participé aussi à un anniversaire au musée de la Technique et de l’Industrie en fabriquant lui-même une médaille et en l’émaillant ensuite.

Les musées archéologiques peuvent proposer aussi des activités sur la vie quotidienne au temps des Romains, des Vikings, de l’âge de pierre, etc.

Pour ma fille, c’est actuellement en débat ! La ferme, l’atelier « faire son pain comme à l’âge de pierre », l’atelier « princesses et chevaliers » ? Nous devons en tout cas nous décider rapidement, l’anniversaire étant dans deux mois.

Et vous ? Comment fêtez-vous les anniversaires de vos enfants ?