Je participe de nouveau au rv #HistoiresExpatriées, organisé par le blog L’occhio di Lucie. Ce thème, la vision de la France et des Français depuis mon pays, a été proposé par la marraine du mois de juillet, Eva, du blog Quotidien d’une expatriée au Japon.

Ce mois-ci, je vais vous présenter les cinq points qui reviennent (selon moi) quand des Allemands parlent de la France et des Français.

La langue française

L’accent français en allemand est considéré comme sexy, doux, séduisant, etc. Bref, il semble être un atout, même si j’ai aussi entendu dire qu’il « manquait de sérieux » quand on a un poste à responsabilité.

Quand on parle allemand avec un accent français, on bénéficie en général d’un a priori positif. Les Allemands me disent que c’est une belle langue, qu’ils l’ont apprise à l’école et aimeraient la réapprendre ou qu’ils ont depuis toujours le projet de l’apprendre. Mais le français est aussi vu comme une langue difficile, exigeante et dont la prononciation est particulièrement ardue. Elle est ainsi conseillée aux bons élèves, au même titre que le latin alors que l’espagnol est vu comme une langue plus facile.

La gastronomie

Étant française, on attend de moi d’être une œnologue avertie… ce que je ne suis pas et de donner des recettes raffinées pour manger des cuisses de grenouilles. Par contre, j’aime raconter que je mange des escargots, de préférence à de jeunes Allemands… Succès assuré pour la grimace de dégoût ! Certains m’ont même demandé si je les mangeais crus, directement après les avoir ramassés dans mon jardin !

Par contre, je corresponds très bien au cliché de la mangeuse de fromage. Les secs, ceux qui sentent fort, ceux qui ont des moisissures… Pour un repas de Noël au travail, j’ai apporté un Chavignol bien sec… Seule ma collègue ayant vécu en France a osé en manger (et l’a apprécié). Les autres se sont abstenus, décontenancés par l’apparence et l’odeur.

On attend aussi de moi que je sois capable de cuisiner les plats et les desserts les plus compliqués. Heureusement, j’ai une arme secrète… Une amie française pâtissière vivant à Hambourg et à qui je peux commander des pains au chocolat, des tartes Tatin, des entremets, etc. toujours délicieux.

Des parents autoritaires avec leurs enfants

Les Français ont la réputation d’avoir beaucoup d’enfants et de les élever de façon autoritaire, quasi militaire. Ils sont très sévères avec leur progéniture et sont élitistes et très exigeants, même avec des bébés. C’est ce que j’ai entendu d’autres parents, notamment quand ils entendent parler de l’école maternelle et pensent qu’il n’y a pas de différence avec les méthodes de l’élémentaire.

Les mères françaises sont vues comme étant des Rabemutter assumées, c’est-à-dire des mères qui retournent au travail dès la fin du congé maternité, sans même prendre un congé parental d’une ou de deux années. Le fait de travailler à temps plein alors qu’on a des enfants qui ne sont pas scolarisés en école primaire est déstabilisant pour beaucoup d’Allemandes.

Des gens cultivés et raffinés… et plutôt nationalistes

Les Français sont vus comme des gens très raffinés, spécialistes de la mode et du maquillage (pour les femmes) et des arts (pour tous). Ils ont la réputation d’être très cultivés et très au fait des arts et de l’histoire de France .

Le pendant négatif est l’impression de nationalisme, souvent doublé de chauvinisme. Hier, 14 juillet, nous avons assisté à une petite cérémonie et nous avions regardé l’année dernière le défilé sur les Champs Élysées avec mes enfants et mon mari. Ce dernier est toujours surpris (et vaguement choqué) par tout le décorum et l’aspect très codifié des cérémonies. La différence entre les deux pays dans le rapport à l’histoire et à la mémoire font que les Allemands ont beaucoup de mal à appréhender le rapport au passé des Français.

La France, une destination de vacances très appréciée

Nous avons passé début juillet une semaine en camping sur la Côte d’Argent et j’ai vraiment été surprise par le nombre d’Allemands que j’y ai croisés. Au doigt mouillé, je pense qu’un quart à un tiers des vacanciers étaient allemands. La quasi totalité des Allemands avec qui j’en ai parlé sont allés au moins une fois en vacances en France, souvent dès leur enfance. Ils y apprécient les paysages, la gastronomie, le climat plus clément et la vie plus détendue que celle qu’ils mènent en Allemagne.

Ils ont ainsi une vision assez idéalisée de la France et ont souvent le rêve (que peu réalisent) d’acheter une maison de campagne, d’apprendre le français et de venir s’y installer à la retraite.

En conclusion, je peux dire qu’en tant que Française vivant en Allemagne, je bénéficie d’apriori plutôt positifs. Les Allemands connaissent assez bien la France et l’apprécient.

Êtes-vous surpris par cette vision de la France par les Allemands ?

Autres participants de France et de Suisse, :

Au Japon

A Hong Kong (à propos de la Suisse)

Au Sénégal

Au Cambodge et à Madagascar

Au Costa Rica… la vision d’une Suissesse sur les Français !

Au Canada

En Argentine

En Angleterre

%d bloggers like this: