Je vous parle régulièrement de la Nièvre mais il y a d’autres régions que j’aime beaucoup, dont Nice. Mon oncle et ma tante habitent à Nice et j’y ai régulièrement passé des vacances avant de venir m’installer en Allemagne. Depuis, c’est devenu plus compliqué d’y aller, même si la ville de Nice est très bien desservie par les airs.

Plus jeune, j’allais toujours à Nice en TGV depuis Paris et c’était un grand (et long) plaisir de traverser la France, les campagnes bourguignonnes et pour finir de longer la mer Méditerranée. En partant d’Allemagne, nous y sommes allés en avion avec les enfants.

J’adore la vue que l’on a depuis l’avion (si vous allez en avion à Nice, réservez forcément une place près du hublot). On survole les Alpes et puis, on aperçoit la baie des Anges, les pistes de l’aéroport juste au bord de l’eau et le collier de la Reine si l’on atterrit ou décolle à la nuit tombée. Nice est une ville très agréable avec les enfants (surtout sans poussette pour pouvoir se promener dans la vieille ville et prendre les escaliers et les chemins de traverse).

Premier jour

J’aime beaucoup, quand j’arrive dans une ville, la découvrir depuis les hauteurs, que ça soit un clocher d’église ou une colline s’il y en a une… A Nice, la colline du Château est entre la vieille ville et le port et permet d’avoir une vue magnifique sur toute la cité. On peut y accéder à pied… mais aussi, le point fort si on a des enfants en bas âge, en ascenseur !

Pour les enfants, il y a aussi une belle aire de jeux, vaste et variée au sommet de la colline et des mosaïques en galets rappelant les origines grecques de la ville. Les deux grands ont été fascinés.

Le vieux Nice est vraiment superbe, avec ses façades dans un dégradé de couleur du jaune à l’orange, de l’ocre au rouge. On voit l’origine italienne de la ville, la beauté des églises et des bâtiments baroques et, si on a peu de temps à Nice, errer dans les rues, admirer les façades et visiter la cathédrale Sainte-Réparate sont déjà une belle découverte.

Un conseil gastronomique : aller goûter la socca vers 16h-17h ! C’est un délice ! Il s’agit d’une galette salée de farine de pois-chiches, cuite sur de grandes plaques rondes que l’on consomme chaude, en petits morceaux, dans un cornet.

Cette luminosité alors que nous étions à Nice fin décembre
La place Garibaldi

Deuxième jour

A l’orée du vieux Nice, prenant son départ vers la superbe Place Masséna se trouve la promenade du Paillon.

Le miroir d’eau et ses jets d’eau et le plateau des brumes plairont aux enfants en toute saison… mais encore plus en été ! Depuis cette promenade, on voit de belles façades colorées et des palmiers. Pour mes enfants grandissant dans le nord de l’Allemagne, les palmiers leur apportaient un vrai sentiment de dépaysement.

Le point fort de la promenade du Paillon avec des enfants est son immense aire de jeux (le « bestiaire marin »).

La mer et la Promenade des Anglais sont à deux pas. Mes enfants ont été surpris par la plage de galets et ont adoré réaliser de petites constructions, ramasser discrètement des galets et les cacher prestement dans les poches gonflées de leurs vestes, dans le sac à dos des parents ou dans la poussette de la petite sœur… Il nous a fallu beaucoup négocier pour ne pas repartir avec tous les jolis galets découverts.

Le fameux # I love Nice

Troisième jour

Fidèle à mon amour de l’histoire et de l’art, j’ai bien sûr emmené ma petite troupe au musée. Le premier musée que je voulais absolument montrer à mes enfants était le musée de la préhistoire de Terra Amata. Mon aîné est fasciné par la préhistoire et, j’aime beaucoup ce musée que j’ai découvert enfant avec ma tante et qui m’avait beaucoup impressionnée à l’époque. Mon aîné a reçu un petit livret à l’entrée et il a bien aimé suivre les questions et découvrir les réponses dans les vitrines. Ce qui a le plus ému mon mari est la présence d’une dent de lait : se dire qu’un petit enfant de l’âge de notre aîné a perdu à cet endroit une dent de lait il y a 380 000 ans est plutôt vertigineux.

Sur les hauteurs de Nice, les jardins des arènes de Cimiez et ceux du monastère de Cimiez sont une belle balade à faire pour admirer les différentes essences d’arbres, les superbes parterres et profiter de la vue sur la ville et les collines environnantes. Dans le quartier de Cimiez se trouvent aussi le musée Matisse, le musée archéologique de Cimiez et le musée franciscain dans le monastère.

Il y a encore bien d’autres musées et quartiers de Nice à découvrir. Les Alpes Maritimes sont un département qui offre bien plus que des plages. Les villes et villages autour de Nice sont superbes et passer quelques jours dans l’arrière-pays niçois, dans la vallée de la Vésubie par exemple, offre aussi des panoramas grandioses.

Il va falloir qu’on renégocie la tradition des vacances bavaroises en octobre car je reprendrais bien celle des vacances niçoises à l’automne.

Vous connaissez Nice ?

%d blogueurs aiment cette page :