Des mesures nationales et non plus par Land

Pour la première fois depuis le début de la pandémie, des mesures nationales ont été décidées par Angela Merkel et les 16 Ministres-Présidents. Jusqu’à présent, des mesures étaient proposées par l’Etat fédéral allemand mais adaptées voire modifiées pour chaque Land. On parle ici de lockdown light : les contacts privés sont limités à 10 personnes maximum, les restaurants, les lieux de distraction et les infrastructures sportives sont fermés. Mais… les coiffeurs et le service de vente à emporter et de livraison des restaurants restent ouverts. Les voyages privés avec nuitées sont interdits en Allemagne et le télé-travail est encouragé. Comme en France, les crèches, les écoles et les établissements du secondaire restent ouverts mais le port du masque est désormais obligatoire en cours à partir de la 5. Klasse (CM2). En revanche, les déplacements privés restent autorisés, sans limitation de distance ni attestation dérogatoire.

Un premier bilan sera fait dans deux semaines. Le nombre de cas a fortement augmenté ces deux dernières semaines en Allemagne. Nous sommes en effet passer à 18 000 cas supplémentaires par jour pour le pays. A Hambourg, l’augmentation du nombre de cas est exponentielle. Actuellement, il y a deux cas à mon travail mais aucun dans la crèche ou dans l’école des enfants. Mon mari et moi ne passons pas en télé-travail. Les écoles se préparent à un passage en Hybridunterricht (cours hybrides) avec, en alternance, une partie de la classe à la maison et l’autre en présentiel. J’ai l’impression que l’on va passer en Hybridunterricht d’ici deux semaines et je crains que les crèches et les écoles ne ferment début décembre. Comment se passera Noël ? Cela reste la grande inconnue. Pourrons-nous aller en France ? Notre plan B était d’aller en Berchtesgadener Land mais la région est actuellement en confinement complet du fait du nombre très important de cas. Serons-nous limités quant au nombre de personnes pouvant se réunir ?

Tableau actualisé chaque jour ici

Une ambiance assez morose

Nous avons commencé la semaine avec une grosse déception. Depuis quelques mois, nous cherchons à acheter une maison à Hambourg et nous en avions trouvé une qui nous plaisait beaucoup. Localisation idéale, bien entretenue… avec un petit style bien vintage à rénover, grande, avec un jardin, à un prix accessible… et en plus jolie ! L’immobilier est tellement cher à Hambourg que je me suis fait une raison : nous achèterons cher une maison moche. Bref, les actuels propriétaires ont préféré vendre cette maison à un couple… qui va la faire raser pour construire à la place une maison moderne ! Nous continuons à chercher mais j’avais eu un petit coup de coeur pour cette maison. Dommage !

La petite nièce de mon mari va avoir quatre mois et nous ne l’avons toujours pas vue car le frère de mon mari et sa petite famille habitent à Berlin. Nous avions aussi envisagé de passer un week-end dans le Berchtesgadener Land… mais il faut y renoncer. Je ne parle même pas d’aller en France…

Le contexte politique français est très inquiétant. Les derniers attentats m’ont profondément choquée. Je n’en ai pas parlé à mes enfants, je les trouve trop petits pour qu’ils puissent comprendre la situation sans ce que cela ne les angoisse. La pandémie du covid19 inquiète déjà suffisamment les deux grands. J’ai seulement expliqué ce qu’était une caricature et sa façon de critiquer une situation, souvent de façon comique.

Nous allons renoncer à nos sorties dans de jolies villes autour de Hambourg et retournerons découvrir des marais sous la pluie… J’exagère un peu car mon mari a proposé ce matin d’aller faire une grande balade… alors qu’il pleut. Il est hambourgeois et pour lui, il n’y a pas de mauvaise saison pour se balader, juste des vêtements inadaptés. Bref, nous sommes restés à la maison. La cadette a sorti sa robe de sorcière, le grand est en pyjama et ils jouent plus ou moins qu’ils sont des sorciers tandis que la benjamine a découvert les trois paquets de bonbons que j’ai acheté hier. Nous ne sommes pas fans d’Halloween que nous ne fêtons pas ou alors à notre manière… Mais hier, la cadette a fait les courses avec moi et c’est elle qui y a pensé et a demandé à acheter des bonbons.

Tout le monde joue calmement ou bouquine, je vais aller me pencher sur la question calendrier de l’Avent – cadeaux de Noël. L’aîné et la cadette ont préparé leur liste. La cadette l’a dessinée en me laissant la place d’écrire la légende de chaque image. J’adore. L’aîné tente le coup en écrivant en premier une tablette, un smartphone et une switch… On va voir les lignes suivantes.

J’espère que votre week-end commence agréablement afin d’oublier un peu le monde ambiant.

Photographie de couverture : Hambourg en construction et sous un ciel chargé

%d blogueurs aiment cette page :