Cette époque est étrange, j’ai l’impression de passer ma vie à attendre que quelqu’un décide pour moi et m’en informe au dernier moment. Je reste dans l’expectative, à attendre que le coronavirus nous donne ou non l’autorisation de voir nos proches.

Noël ? La Saint-Sylvestre ?

Nous sommes à un mois de Noël et nous n’avons aucune idée d’où et comment nous passerons les fêtes de fin d’année. Dans la Nièvre ? En Bavière ? A Hambourg avec la belle-famille ? A Hambourg tous les cinq ? Les dernières années, nous avions fêté la Saint-Sylvestre avec des amis (deux couples et leurs enfants). Nous sommes assez réalistes sur la faible probabilité de pouvoir fêter la nouvelle année tous ensemble, à savoir six adultes et dix enfants.

Notre seule décision est de nous auto-confiner à partir du 18 décembre au soir (début des vacances scolaires) pendant quatre ou cinq jours et de faire un test rapide mon mari et moi avant de partir… si nous pouvons partir ! Voilà ! C’est à peu près la seule chose que nous maîtrisons.

Nous avons commencé cette semaine avec les cadeaux de Noël et mon calendrier de l’Avent pour les enfants est presque fini. Cette année, j’ai commandé une partie des petites surprises sur Mamikreisel (qui va d’ailleurs bientôt s’appeler Vinted) mais j’ai manqué d’inspiration pour la déco. Je suis juste restée dans la thématique recyclage en réemployant des enveloppes et des cartons reçus comme emballage. J’ai repris le fonctionnement de l’année dernière : jour 1 l’aîné, jour 2 la cadette, jour 3 la benjamine, jour 4 un cadeau pour les trois et on recommence en alternant les enfants. Il y a un déguisement de chauve-souris, une pizza en bois, un hamburger et un hot dog en crochet, une machine à café en bois, des playmobils, des petits livres, etc. Je pense que cela va beaucoup leur plaire et c’est vrai que cette année, j’ai eu envie de compenser le stress de ne pas savoir à quoi Noël ressemblera par un calendrier de l’Avent intéressant à l’intérieur… et moche à l’extérieur ! Ils vont aussi en avoir un second de la part de leur grand-père paternel et probablement deux ou trois calendriers de l’Avent avec des chocolats dedans de la part du reste de la famille. Mon mari est allé hier acheter les livres pour la Saint-Nicolas et il paraît qu’il a aussi acheté un livre pour moi pour Noël (gaffe…). Cette année, Saint-Nicolas aura lieu le premier dimanche de l’Avent et nous combinerons donc les festivités.

Le premier dimanche de l’Avent : une journée spéciale en Allemagne

Faire croire ou non au père Noël ?

Un lockdown strong ?

Depuis début novembre, nous avons un lockdown light et, honnêtement, je ne vois pas vraiment la différence au quotidien. Nous ne sommes pas en télé-travail, les enfants vont à la crèche et à l’école et les magasins restent ouverts (les bars et les restaurants sont fermés). Il y a, d’ailleurs, autant d’embouteillages que d’habitude (ce qui n’était pas du tout le cas au printemps).

Ce lundi, le maire de Hambourg devait tenir une conférence de presse à 17h30 pour faire le bilan de ces deux dernières semaines et informer des décisions prises en concertation avec les autres ministres-présidents et la chancelière. La conférence fut reportée à 18h00, puis 18h30, puis 19h00, puis 19h30… Au final, nous avons appris qu’il n’y avait pas eu de compromis entre Angela Merkel et certains ministres-présidents d’une part voulant des mesures plus drastiques et les autres qui souhaitaient maintenir le statu quo. La décision a donc été prise de reporter à la semaine suivante l’éventuelle mise en place de mesures plus restrictives.

Actuellement, l’Allemagne enregistre une augmentation de 23 964 cas supplémentaires par rapport à la veille et une incidence de 140,8 sur les sept derniers jours (chiffres d’aujourd’hui). La France enregistre une hausse de 22882 cas, c’est la première fois que l’Allemagne enregistre un nombre supérieur de cas par rapport à la France. Le corps médical et les virologues recommandent un renforcement des mesures, notamment le passage en cours hybrides pour les établissements du secondaire mais en laissant les crèches et les écoles primaires ouvertes.

Nous en saurons plus la semaine prochaine…

Un peu de positif

La petite continue à faire beaucoup de progrès et à prendre son grand frère et sa grande soeur comme modèles. Nous étions ce matin dans un parc avec des aires de jeux parfaites pour escalader et la petite a absolument voulu suivre les deux grands dans toutes leurs aventures. Elle a désormais deux séances par semaine avec son orthophoniste et celle-ci a aussi noté ses progrès. Elle dit de nouveaux mots dont « bisous » qu’elle répète à l’envi. Elle a beaucoup gagné en stabilité et ne trébuche presque plus quand elle marche vite. Elle dessine différentes formes et rit quand elle colorie la table. Enfin, elle nous montre de plus en plus ses envies et exprime ses refus clairement : elle adore par exemple le chou rouge cuit mais ne mange pas de pain de dehors du petit-déjeuner. Les deux grands sont fiers d’elle et la félicitent chaque jour « d’être de plus en plus kéké ». Sa nouvelle « petite bêtise » est de se mettre debout sur la table à manger, de préférence après avoir chaussé les chaussons de sa soeur (deux à trois pointures trop grands). Par contre, les chaussons Star Wars du grand ne lui plaisent absolument pas.

Et vous ? Comment vous sentez-vous en cette période si étrange ?

Photographie de couverture : un petit kiosque au Stadtpark de Hambourg

%d bloggers like this: