Il y a quinze ans, j’avais passé tout l’été en Allemagne, allant de Berlin à Dresde et rejoignant ensuite Bayreuth et la Franconie pour y suivre des cours intensifs d’allemand pendant un mois. J’avais vu de magnifiques endroits et, même si la qualité des photos n’est pas extraordinaire (mon numérique tout neuf de l’époque ne pouvant même pas rivaliser avec mon vieux smartphone), celles-ci peuvent quand même vous donner envie d’aller découvrir la Saxe.

Dresde

A Dresde, j’avais rejoint une amie chez ses parents et nous en avions profité pour visiter la ville et les plus beaux endroits dans les alentours.

Les quais de l’Elbe offrent une vue superbe sur la ville, notamment du côté de l’Altstadt (la vieille ville) où l’on peut à la fois admirer le Semperoper (l’opéra), le Zwinger (ensemble de pavillons dédiés à l’art) et la cathédrale autour de la Theaterplatz.

Le chevalier doré : la statue équestre d’Auguste le Fort

Prince-électeur de Saxe, roi de Pologne et grand-duc de Lituanie de la fin du XVIIe siècle au début du XVIIIe siècle, Auguste le Fort est un personnage incontournable de l’histoire de Dresde et de la Saxe. De ses voyages en Italie et en France pendant sa jeunesse, il a développé un grand intérêt pour les arts et a transformé Dresde pour en faire la Florence de l’Elbe.

Auguste le Fort sur le Fürstenzug : une superbe fresque en porcelaine représentant les princes-électeurs de Saxe et mesurant 100 mètres de long !

La Frauenkirche est incontournable dans une visite de Dresde. Église luthérienne construite au XVIIIe siècle et presque entièrement détruite lors du bombardement allié de Dresde le 13 février 1945, elle reste en ruine pendant toute l’époque de la RDA. Sa reconstruction eut lieu entre 1994 et 2005, en réutilisant les pierres non détruites (les pierres plus foncées) et d’autres refaites à l’identique (les pierres plus claires).

Lors de mon séjour à Dresde, j’avais visité le Musée de la porcelaine où l’on pouvait admirer des pièces vraiment intéressantes.

Je n’ai plus la moindre idée de ce que cela peut être !

Si nous allions en famille à Dresde, peut-être irions nous revoir ce musée (nous sommes bien allés voir de la faïence, alors je suis sûre que la porcelaine les intéresserait aussi). Mais il est probable que nous irions aussi voir le musée des transports, celui du tramway ou celui du train ! La ville est superbe et offre des architectures très différentes selon les quartiers et un séjour d’une semaine permet de bien la découvrir tout en gardant du temps pour les excursions.

Schloss Pillnitz

Le château de Pillnitz est situé en amont de Dresde, sur la rive est de l’Elbe. Le château original, devenu propriété d’Auguste le Fort, fut transformé et complété par d’autres bâtiments selon son souhait. Fin XVIIIe siècle, l’un des descendants d’Auguste le Fort, Frédéric-Auguste le Juste, passionné de botanique fit agrandir le parc en y introduisant un jardin anglais. Au XIXe siècle, d’immenses serres furent construites et le parc acquit une grande notoriété, notamment par la présence d’un camélia japonais réputé être le plus vieux d’Europe.

Meißen

La ville de Meissen est célèbre dans toute l’Allemagne pour sa porcelaine raffinée, reconnaissable à sa signature aux deux épées entrecroisées. Cette manufacture royale a été implantée en 1708 à Meissen, à proximité de mines de kaolin et sur la décision d’Auguste le Fort (quand je vous disais qu’il est incontournable en Saxe !).

Son château, l’Albrechtsburg, domine l’Elbe depuis son promontoire rocheux. La cathédrale gothique est située à l’intérieur du château.

La manufacture de porcelaine était implantée jusqu’en 1863 dans l’Albrechtsburg et a ensuite rejoint des locaux plus adaptés qu’il est possible de visiter. Nous avions ainsi pu, avec mon amie, assister à un atelier de démonstration et d’explication dont nous étions ressorties enthousiastes (la beauté du jeune homme façonnant la pâte avait été un argument non négligeable).

Schloss Moritzburg

Devinerez-vous par qui ce château de Moritzburg a été reconstruit et agrandi ? Auguste le Fort bien sûr ! Ce superbe château est situé sur une île au milieu d’un lac artificiel. Le pavillon de chasse de Moritz von Sachsen (Maurice de Saxe) du XVIe siècle fut ainsi transformé en splendide château baroque au début du XVIIIe siècle.

La Bastei (en Suisse saxonne)

Attraction géologique (Auguste le Fort n’y est pour rien !), la Bastei (le bastion) est une formation rocheuse sculptée par l’érosion il y a un million d’années. Située dans le parc national de la Suisse saxonne, ce dernier allie protection, préservation et éducation à l’environnement.

Mes photographies datent de 2004 ou de 2005 mais j’espère qu’elles vous auront malgré tout donné envie d’aller découvrir (ou revoir) cette région. Êtes-vous déjà allés en Saxe ?

%d blogueurs aiment cette page :