Nous partons tout à l’heure en vacances avec des amis pour découvrir une nouvelle région et fêter la Saint-Sylvestre ensemble. J’écris donc maintenant mon bilan de cette année qui s’achève.

Une année difficile… même si elle fut meilleure que les précédentes

Nous avons eu en novembre 2018 un diagnostic de maladie génétique extrêmement rare (environ 200 cas dans le monde) pour notre plus jeune fille et même si ce fut un moment difficile, avoir un diagnostic est quelque chose de positif. Il met fin à l’errance médicale, à la plupart des remarques désobligeantes et est, une fois accepté, un soulagement. Je pense beaucoup à toutes ces familles qui se battent contre des troubles, des problèmes inexpliqués et à l’angoisse de ne pas savoir ce qui se passe. Désormais, il nous faut apprendre à vivre avec une maladie que personne ne connaît. Nous essayons de nous projeter dans son avenir, leur avenir en tant que fratrie pour le préparer sans se laisser envahir mais face à tant d’inconnues, cela est souvent difficile.

Quelques conflits au travail

Je travaille au même endroit depuis dix ans, je ressens depuis quelques temps une forte lassitude et l’envie de changer, peut-être de travail mais surtout de cadre. Envie de voir de nouvelles personnes, de découvrir un nouvel esprit ! En novembre, j’ai été en conflit avec ma chef qui est compétente mais manque d’empathie. Heureusement, cette situation a été contrebalancée par le soutien de collègues. De nouveaux projets dans lesquels je ne me reconnais pas, une nouvelle politique qui ne me convaint pas mais que je suis sensée appliquer… je m’interroge de plus en plus sur un prochain départ. Malheureusement, les postes dans mon domaine ne sont pas nombreux. J’ouvre l’œil et je guette.

Des enfants qui grandissent et sont de plus en plus autonomes

L’aîné est en 3. Klasse (CE2) et revient seul de l’école deux fois par semaine. Pour les Allemands, c’est tard car beaucoup d’enfants vont seuls à l’école dès les premières semaines de la 1. Klasse (CP). Mon fils protestait depuis longtemps mais je trouvais que c’était encore trop tôt. Il va aussi seul depuis plusieurs mois à la boulangerie le week-end et au supermarché pour de petites courses. Aujourd’hui, mon mari voulait qu’il le rejoigne à son travail mais mon fils aurait dû prendre le bus seul pendant quelques arrêts et j’ai refusé. Les différences culturelles franco-allemandes du quotidien !

La cadette s’est très bien adaptée à la Vorschule (grande section) à l’école (elle était auparavant en crèche). Elle connaissait déjà les lieux et les personnes puisqu’elle est dans la même école que son frère. Elle essaie d’écrire et nous a montré avec une grande fierté qu’elle savait déjà écrire seule « CACA » et « KAKA » dans les deux langues ! Elle a obtenu le Seepferdchen (l’hippocampe) le mois dernier. C’est un examen de natation qui est validé quand l’enfant peut sauter du bord du bassin, nager 25 mètres et aller chercher un objet sous l’eau (eau jusqu’aux épaules). Elle est très fière de son petit macaron cousu sur son maillot de bain et veut maintenant s’entraîner pour le bronze. L’examen est beaucoup plus difficile car il faut sauter puis nager 200 mètres en moins de 15 minutes, aller chercher un objet à deux mètres de profondeur, sauter depuis un plongeoir d’un mètre et connaître les règles de sécurité.

Le Seepferchen et le Bronze sur le maillot de bain du grand

La benjamine poursuit son développement. Son retard de motricité est de moins en moins visible quand elle marche, elle s’entraîne à sauter et alterne les pieds en montant les escaliers. Elle dit six mots, n’intègre pas beaucoup le langage des signes et préfère se faire comprendre en agissant (elle va elle-même ouvrir les placards et prendre à manger si elle a faim) ou en protestant avec véhémence. Elle va avec grand plaisir à la crèche et y est très appréciée de ses éducatrices et des enfants, même si elle reste assez en retrait. Elle aime le calme et se mettre dans un coin pour observer tout ce que font les autres enfants. Elle adore la musique et danser et utilise sa toniebox dès qu’elle rentre à la maison.

Des excursions passionnantes et de très belles vacances

Cette année, nous sommes partis en vacances en France en mars à Saint-Etienne et dans la Nièvre, le week-end de l’Ascension en Autriche à Vienne, un week-end parisien en mai avec ma cadette, en juillet en Gironde avant de rejoindre Bordeaux puis la Nièvre, en octobre en Bavière et à Salzbourg et pour finir, un week-end surprise à Bremerhaven pour les enfants.

Nous avons fait plusieurs excursions à Hambourg (Bergedorf, Boberger Dünen entre autres) et dans les environs, par exemple à Norderstedt ou au Himmelmoor. J’attends le printemps avec impatience pour reprendre ces sorties car je déteste me promener sous la pluie.

Pour l’année 2020, la Nièvre est bien sûr au programme, notamment le Morvan que je connais mal ainsi que notre traditionnelle semaine en Bavière en octobre. Mais a priori, il n’y aura pas d’autres destinations. La nouveauté viendra aussi des étapes sur la route, les enfants avaient beaucoup aimé Utrecht, il est possible que nous nous arrêtions de nouveau aux Pays-Bas.

Mes résolutions pour 2020 ?

Je suis retournée lire celles pour 2019… Disons que je peux faire un copier-coller de mon article ! Je n’ai toujours pas repris le sport, ni n’ai travaillé mon style vestimentaire. Je n’ai plus le temps de lire depuis que je vais au travail en voiture par contre, j’ai été efficace avec le blog. Je publie deux articles par semaine mais n’ai toujours aucune idée de SEO et Pinterest m’apporte péniblement une dizaine de vues par mois.

Je ne consacre peut-être pas tous les mois une journée à un de mes enfants mais j’ai réussi à faire de belles excursions et même un petit séjour parisien avec la cadette. Nous réfléchissons déjà à un petit séjour avec l’aîné en avril ou en mai.

Pour cette nouvelle année, je vous souhaite donc beaucoup de joie et de sérénité, de beaux voyages en famille et des moments paisibles à la maison, du temps pour tous, pour chacun et pour soi et un environnement agréable loin des remarques désobligeantes et des comparaisons stressantes.

Quelles sont vos bonnes résolutions pour 2020 ?

Bonne année 2020 !

%d blogueurs aiment cette page :