Je participe au rv #Histoires Expatriées du mois de mars 2020. Ce rv est organisé par le blog L’occhio di Lucie et ce thème a été proposé par Karine et Nicolas, deux Suisses vivant à Hong Kong et dont le blog s’appelle Hot Fondue Pot.

J’ai grandi à la campagne, dans un petit village nivernais. Mes parents ont un très grand jardin dont une partie était en potager quand j’étais petite. Il y avait les pommes de terre, les haricots verts, les salades, les fraises, etc. La serre construite par mon père permettait d’avoir des salades, des tomates et des fraises un peu plus tôt. Aujourd’hui, mon père fait toujours son potager et sa serre… mais la production est plus restreinte.

Les carottes câlines du potager de Papy

J’ai grandi en mangeant les légumes et les fruits du jardin et je suis heureuse que mes enfants mangent les légumes du jardin de Papy quand nous sommes en vacances dans la Nièvre.

Mais nous habitons en appartement, dans une grande ville et n’avons donc pas la possibilité de cultiver notre potager. C’est vraiment dommage ! A Hambourg, on peut commander en ligne des légumes, des fruits et divers produits auprès de fermes bio situées à la périphérie de la ville. On a le choix entre légumes et fruits qu’ils cultivent eux-mêmes et ceux (bio) qu’ils importent. Il y a aussi leur boulangerie, leur boucherie et un petit supermarché bio en ligne. La livraison est faite devant son domicile un jour fixe de la semaine (selon l’organisation de leur tournée).

Au début, nous commandions la caisse régionale de fruits et légumes mais la perspective de manger du chou sous toutes ses formes toutes les semaines pendant les six mois d’automne et d’hiver nous a assez vite convaincus de commander au détail.

Si je devais choisir deux légumes typiques du nord de l’Allemagne, je dirais l’asperge (Spargel) et le chou frisé (Grünkohl). Les Allemands ont une véritable passion pour les asperges. A partir de la mi-mars, les restaurants allemands proposent un Spargel-Menü, une carte temporaire dont les entrées et les plats principaux sont à base d’asperges. A mon travail, un collègue organise chaque année une soirée des asperges pendant laquelle… il n’y a que des asperges à manger ! N’aimant pas les asperges, je n’y ai jamais participé. Le plus original est la machine à éplucher les asperges, sortie un mois par an et installée devant chaque supermarché vendant des asperges.

L’autre passion légumière des Allemands du Nord est le chou frisé (Grünkohl) que l’on mange principalement vers Noël. Je vous en parlais plus en détail dans mon article sur Noël à Hambourg.

Enfin, en tant que maman, je me réjouis des bonnes habitudes données à mes enfants par la crèche et l’école. Chaque jour, les encas de la matinée et de l’après-midi sont surtout des crudités. Le goûter à la maison est ainsi souvent à base de lamelles de poivrons, de tranches de concombres, de rondelles de carottes et de quartiers de pommes et mes enfants en sont tout à fait satisfaits. Pour les anniversaires fêtés à la crèche, les gâteaux ne sont pas autorisés, on doit préparer une assiette de crudités et un classeur consultable à la crèche donne des idées de décoration à faire avec les crudités (hérisson, hibou, etc.) .

Nous sommes tous les cinq de gros consommateurs de légumes, sous toutes leurs formes. Les légumes présents en Allemagne étant globalement ceux que l’on trouve en France, l’exotisme vient davantage des recettes que des légumes proposés.

Et vous ? Êtes-vous amateurs de légumes ?

Autres participations :

Karine à Hong Kong

Lucie en Italie

Eva au Japon

Barbara en Espagne

%d bloggers like this: