Parmi nos étapes belges sur la route des vacances, il y a eu Bouillon et son grand château-fort mais nous nous sommes aussi arrêtés à Durbuy. Durbuy est située dans la province de Luxembourg, à une quarantaine de kilomètres au sud-ouest de Liège.

La plus petite ville du monde ?

La première mention de Durbuy est faite sous l’expression « Terre de Durbuy » vers l’an 1000. C’est alors un alleu, un ensemble de petits villages qui garde une certaine indépendance car le petit seigneur de l’alleu, l’alleutier, ne paye de redevances seigneuriales à un seigneur plus puissant mais seulement la dîme à l’Église et l’aide militaire au souverain s’il est attaqué. En effet, le souverain est le seigneur de tous les alleux. A partir du XIe siècle, l’alleutier fait construire un château.

Le statut de ville est attribué à Durbuy en 1331 par le roi Jean Ier de Bohême, comte de Luxembourg. Celui-ci octroie aux bourgeois de Durby une charte de franchise qui leur assure un certain nombre de privilèges. Habituellement, le statut de ville n’était octroyé qu’à des cités ayant déjà une population importante mais dans le cas de Durbuy, le fait d’être un centre de commerce et de justice et d’être situé à la limite septentrionale du Comté de Luxembourg, lui-même à la frontière du Saint-Empire romain germanique suffisait. Durbuy a aussi besoin du statut de ville pour avoir sa propre armée et pouvoir ainsi se défendre face à d’éventuelles attaques.

De ce statut de ville malgré son nombre restreint d’habitants vient la réputation de Durbuy d’être la plus petite ville du monde.

L’Ourthe

Après une journée de voiture, nous avons apprécié de nous promener au hasard de ses rues, d’admirer les belles maisons et le calme d’une promenade le long de l’Ourthe.

Un site géologique intéressant : l’anticlinal de Durbuy

Une visite à Durbuy est aussi adéquate pour les passionnés de géologie car l’on peut admirer un bel anticlinal en plein centre-ville.

Le petit anticlinal

Qu’est-ce qu’un anticlinal ? Je vous note ci-dessous une définition.

Ce type de rocher – en forme de « A » – est appelé anticlinal. Sa formation provient de l’accumulation au fil de millions d’années de sédiments marins. Les couches ainsi constituées se révèlent à la surface du sol en bandes longitudinales et se disposent symétriquement par rapport à l’axe du pli. Le poids de leur superposition finit par convertir en pierre les sédiments, englobés dans le carbonate de calcium qui compose au moins 50 % de la roche calcaire. Les plissements et chevauchements, ainsi que l’érection finale de l’anticlinal sont provoqués par les rapprochements et écartements perpétuels des continents (la tectonique).

Petit souvenir personnel : pendant mes études de géographie, j’avais travaillé sur l’anticlinal de Durbuy… que j’avais ensuite oublié et je m’en suis rappelée en le voyant. En choisissant Durbuy comme étape, nous n’avions pas lu d’information sur l’anticlinal et ce fut une belle surprise de retrouver ce petit clin d’œil de mes années estudiantines.

Si vous connaissez d’autres jolies (petites) villes belges où faire étape, n’hésitez pas à me les préciser en commentaire.

%d bloggers like this: