Au départ, ce n’était pas voulu. Les deux grands étaient encore très petits. Un peu à la ramasse (probablement le manque de sommeil), nous n’avions pas remarqué la profusion d’orange, de citrouilles et de toiles d’araignée dans les magasins autour de nous. Tout d’un coup, au dîner, nous nous demandons pourquoi tant d’enfants sont dans la rue et… c’est le déclic, c’est Halloween! Bien sûr, pas un seul bonbon à la maison ! Il nous restait des galettes de maïs bio… ou alors la possibilité de tremper des choux de Bruxelles dans du chocolat et d’ensuite les emballer dans du papier d’alu…

C’est ainsi que notre tradition d’Halloween a commencé. Désormais, pour Halloween, nous nous cachons ! Rideaux tirés ! Lumière réduite à une bougie (ou un smartphone) et les enfants entraînés à chuchoter toute la soirée. L’excitation est à son maximum quand on entend des petites voix se rapprocher de notre immeuble, sonner à tous les interphones puis entrer et enfin monter les escaliers.

Ce soir, nous avons renoué avec notre tradition. Aucun déguisement, aucune citrouille, même pas de bonbons ! Les enfants ont adoré. La petite criait de joie, les deux grands se relayaient à la fenêtre de notre chambre pour observer les mouvements dans la rue, frémissaient s’ils apercevaient quelqu’un et les trois sursautaient au moindre bruit dans l’immeuble.

Ils ont adoré leur soirée. Et nous aussi !

 

%d blogueurs aiment cette page :