Comme tous les ans, en octobre, nous sommes allés passer une semaine de vacances, entre Freilassing (dans le pays de Berchtesgaden) et Salzbourg (Autriche).

Une excursion accessible en S-Bahn depuis Salzbourg, Freilassing et Berchtesgaden

Nous voulions cette année faire des excursions avec les enfants mais sans prendre la voiture. Bad Reichenhall est sur une ligne directe (S3 ou S4) de trains allant de Salzbourg à Bad Reichenhall (terminus Bad Reichenhall ou Berchtesgaden) en passant par Freilassing et le trajet dure une grosse demi-heure. Il y a d’autres liaisons possibles mais avec un changement à Freilassing (durée d’une heure).

Le trajet est agréable et offre un beau panorama sur la campagne et les montagnes environnantes. Le train que nous avons pris avait d’ailleurs de grandes baies vitrées.

L’autre critère était que la balade soit accessible en poussette. En effet, la petite marche bien mais lentement et elle se fatigue assez rapidement.

L’Alte Saline (ancienne saline) et le Salzmuseum (musée du sel)

Bad Reichenhall est, comme son nom l’indique, une ville d’eaux. Elle compte un peu moins de 20 000 habitants et est une ville dynamique qui s’est développée, dès le début de l’Empire romain, grâce à ses sources de saumure et à ses salines.

Die Alte Saline (l’ancienne saline) construite au XIXe siècle

Les bâtiments de l’Alte Saline ont été en partie rénovés et sont ouverts à la visite. On peut ainsi découvrir et comprendre le processus d’exploitation du sel qui a été développé et amélioré à Bad Reichenhall. Cependant, la visite n’est pas possible avec une poussette (beaucoup d’escaliers) et nous n’avons pu la faire. L’année prochaine, notre plus jeune fille sera assez grande et nous irons découvrir le Salzmuseum (musée du sel) et visiter la saline.

Le centre thermal

A partir de la seconde moitié du XIXe siècle, des thermes ont été ouverts. Le roi Maximilien II de Bavière vint y prendre les eaux, ce qui lança la mode pour la noblesse des pays allemands et d’Autriche-Hongrie. L’arrivée du chemin de fer renforça la notoriété et l’accessibilité de la ville pour les curistes.

Le long bâtiment (Gradierhaus) abrite un procédé passionnant, celui de la graduation de la saumure. Il s’agit d’exposer au vent une large surface sur laquelle on fait tomber verticalement la saumure afin de faciliter l’évaporation de l’eau sans consommer de combustible. Ici, la paroi est faite en petites branches de prunellier qui vont progressivement retenir le sel présent.

L’accès aux magnifiques jardins des thermes est libre et est déjà, en soi, une très belle balade à faire.

En poursuivant la balade, on arrive dans le parc Ortenau (Ortenaupark) dans lequel un parcours pieds nus (Barfußpfad) est directement accessible.

On marche ainsi sur des pommes de pin, de petits rondins de bois, du verre pilé, des briques, des pierres, etc. L’idéal pour un massage vivifiant des voûtes plantaires ! Les enfants ont adoré et ont fait le parcours, toujours pieds nus, une demi-douzaine de fois. Puis, nous avons fait un petit goûter sur l’un des bancs, profitant du calme de cet agréable parc.

La vieille ville

Nous nous sommes ensuite promenés au hasard des rues mais en direction de la superbe place Floriani (Florianiplatz).

Il y a six ans, nous étions venus fin mars en Bavière et nous avions pu admirer la décoration de la fontaine Florian (Florianibrunnen).

Après cette longue balade, nous sommes allés nous restaurer dans un Gasthaus bavarois typique où je vous recommande, en particulier, de goûter le Backhendl.

Les enfants se sont amusés en créant un memory avec le matériel disponible…

Le Predigtstuhl

Le Predigtstuhl est le sommet dominant Bad Reichenhall et culminant à 1613 mètres. Il est accessible en prenant un téléphérique, le Predigtstuhlbahn, qui est le plus vieux téléphérique du monde ayant gardé sa configuration originelle.

A l’arrière-plan, on aperçoit les câbles et la petite cabine rouge du Predigtstuhlbahn

Le trajet est quand même impressionnant, notamment quand on passe les piliers mais la vue est magnifique. Nous avions pris ce téléphérique alors que le grand n’avait plus besoin de poussette et que la cadette appréciait d’être en porte-bébé ventral. Mon mari y est retourné l’année dernière avec les deux grands qui avaient 4 et 7 ans. En effet, seules les poussettes pliables sont autorisées. Une fois arrivés vers le sommet, la vue est magnifique.

Bad Reichenhall est une très belle destination proposant assez d’excursions pour y passer deux jours avec des enfants. Tentés ? Vous connaissez la région ?

%d bloggers like this: