Les grandes vacances commencent ou vont bientôt commencer en Allemagne. Elles sont cependant moins « grandes » qu’en France puisque les vacances d’été durent ici six semaines, les enfants retourneront sur les bancs de l’école à partir de la deuxième semaine d’août. A Hambourg, il n’y a pas de centre aéré, c’est l’école dans laquelle l’enfant est inscrit qui propose une « garderie des vacances ». En général, les horaires d’ouverture restent ceux du temps scolaire mais avec la possibilité que l’enfant arrive plus tard (avant 09h en général). Les animations proposées sont variées (cuisiner, faire des activités manuelles ou sportives, jouer à des jeux de société, etc.) et une sortie est organisée chaque semaine. Les enfants retrouvent leurs camarades et les animateurs qui encadrent l’aide aux devoirs et les activités de l’après-midi pendant l’année scolaire.

Tous les étés, nous partons deux à trois semaines en France. Comment les occuper ? De retour en Allemagne, si l’aîné ne va pas à la garderie de son école et si les filles ne sont pas à la crèche, que faire ?

1. En France

a. Les ateliers des musées

Nous sommes des inconditionnels des ateliers des musées. Même s’ils ne durent que quelques heures, ce sont toujours d’excellentes occasions pour les enfants de découvrir de nouvelles thématiques, de nouvelles techniques, etc. Selon le musée choisi, le thème va être lié à l’archéologie, à la créativité, à des expériences scientifiques, à la nature, etc.

La plupart des ateliers sont à partir de 6 ans et sans les parents. Mais on trouve aussi des ateliers pour des enfants plus petits, à partir de 3 ou 4 ans.

Ces ateliers sont très positifs pour le développement de l’enfant car ils le mettent en contact avec des savoirs et des savoir-faire que nous n’avons pas forcément ou que nous n’avons pas le temps ou les moyens de développer. Autre avantage : le contact avec d’autres enfants. A moins que nous ne partions avec des amis ayant aussi des enfants ou que nous n’allions voir les cousins, nous ne voyons pas d’autres enfants et mon aîné a parfois besoin de passer quelques moments avec des enfants de son âge ou plus grands (ce qui fait du bien aussi aux petites sœurs…).

Cet été, mon grand va a priori participer à un atelier de découverte de la nature et ma cadette à un atelier d’arts plastiques. La benjamine est encore trop petite.

b. Les semaines sportives

Quand nous restons au moins une semaine complète à un endroit, nous nous renseignons toujours auprès des associations sportives de la ville ou du village. Si toutes les places n’ont pas été réservées, il peut être possible d’inscrire son enfant, même quand on n’est pas résident de la commune. On ne l’a encore jamais fait. Nous l’avions envisagé pour les deux aînés avec une semaine d’initiation à l’équitation mais ayant été attaqués par une grippe, nous avions dû repousser nos vacances et donc annuler cette réservation.

c. La semaine en camping ou en colonie de vacances

Cet été, nous partons en camping avec des amis, ce sera la première fois avec les enfants. Il y a un club vacances à partir de cinq ans, nous n’avons pas encore décidé si nous y inscrirons les enfants ou pas car tous ne sont pas francophones.

Pendant mes études, j’ai été animatrice en colonie de vacances. C’était une expérience très intéressante mais, même si j’ai travaillé avec des tout petits, j’attendrai encore quelques années avant d’éventuellement inscrire l’un de mes enfants pour un séjour. Mes deux grands sont déjà partis en voyage avec la crèche ou avec la classe et ont adoré. Mais il s’agit d’un séjour avec des enfants et des adultes que l’on connaît déjà et je les trouve encore un peu petits pour partir ainsi à l’aventure sans nous.

2. En Allemagne

A Hambourg, nous avons la chance d’avoir un Ferienpass (un passeport des vacances) valable pour les vacances d’été et d’octobre. Il est gratuit et disponible dans les magasins, certaines administrations, les écoles, etc. Il est organisé par thèmes : natation et voile, sport, théâtre, danse et musique, divers (plutôt créatif), informatique, arts et expériences, nature et animaux.

Ce qui n’est pas pratique, c’est qu’il ne soit pas organisé selon l’âge des participants. Même en ligne, le Ferienpass est accessible sous forme de pdf et on ne peut jamais faire de recherche par quartier et par âge. Dommage !

Mon aîné a ainsi déjà suivi plusieurs fois les cours d’arts plastiques de la Kunsthalle (c’est le musée des Beaux-Arts). On retrouve les mêmes avantages que pour les ateliers d’un musée mais ici, il s’agit d’une offre à la semaine. Les enfants visitent et travaillent sur une des expositions temporaires. Mon fils adore et ma cadette est impatiente de découvrir aussi ce cours. Malheureusement, ces vacances ne nous ont pas permis de les inscrire. Une prochaine fois…

Les techniques varient beaucoup et c’est ce qui plaît le plus aux enfants

Dans ce livret, on trouve facilement des activités de 4-5 heures par jour, sur une semaine. Mon fils avait participé il y deux ans à une semaine de cuisine qu’il avait adorée.

Cette année, comme j’ai nettement moins de vacances que mes enfants, nous avons choisi la solution la plus pratique et économique, l’aîné ira à la garderie des vacances de son école et les filles à la crèche. Mais auparavant, nous serons partis presque trois semaines en France avec un programme passionnant.

Et vous ? Vous connaissez d’autres activités sympas où inscrire les enfants pendant les vacances ?

%d bloggers like this: